dimanche 1 février 2009

Sexe au travail: nouveau sondage


Le lieu de travail est en passe de devenir l'endroit n°1 pour faire des rencontres amoureuses. Pour une certaine catégorie de la population du moins (condition minimale requise: faire partie de la population active). En cause: misère affective grandissante (particulièrement en milieu urbain) et politique du "Travailler plus..." qui fait qu'on passe plus de temps au travail que partout ailleurs.

Placez des individus de sexe opposé entre quatre murs du matin au soir, ils ne tardent pas à s'accoupler, d'autant plus qu'en entreprise, les collaborateurs (compétents) se montrent sous leur meilleur jour: Dynamiques, entreprenants, créatifs et donc attractifs pour l'autre sexe. Un sondage organisé par le sex shop online australien adultshop.com révèle que seuls moins de 17,5% des participants n'ont jamais éprouvé d'attirance pour quiconque sur leur lieu de travail et que plus de 48% d'entre eux ont déjà eu une relation sexuelle avec un collègue.

La version américaine du magazine Marie Claire va jusqu'à prodiguer des conseils à ses lectrices déterminées à concilier "Office et orifice" sic:

#1: Choisir son partenaire parmi le personnel de niveau hiérarchique identique, afin d'éviter les foudres du département RH et les accusations de harcèlement sexuel.

#2: Définir dès le début de l'histoire les règles à appliquer si la relation doit redevenir platonique: Pas de pleurs, pas de ressentiment, pas de révélations vengeresses.

#3: Rester distante: Pas de contact physique, pas de regards évoquateurs. Les caméras de surveillance ainsi que les collaborateurs observateurs et perspicaces auraient vite fait de vous confondre

#4: Ne se confier à personne, pas même à sa collègue la plus proche. La notion de secret en entreprise n'existe pas, et la moindre dérogation à la règle du silence est immanquablement synonyme de propagation éclair de l'information

#5: Le jour où l'on vous confond, niez en bloc s'il n'existe aucune preuve matérielle de la liaison (conseil et attitude très américains). Mais gardez votre CV à jour, car l'un des deux au moins risque de se retrouver sur le marché du travail

Voir aussi: Sexe au travail: Les jeunes femmes anglaises sont adeptes!

5 commentaires:

Gérardsud a dit…

" Placez des individus de sexe opposé entre quatre murs du matin au soir, ils ne tardent pas à s'accoupler "
Quoi de plus naturel ! Ne sommes nous pas génétiquement programmés pour çà ?

detoutesfacons a dit…

"Rester distante: Pas de contact physique, pas de regards évoquateurs."

Impossible pour une femme.

"Ne se confier à personne, pas même à sa collègue la plus proche."

Idem.

Conclusion -> Soit c'est voué à l'échec, soit l'un des deux partenaires doit quitter le lieu de travail.

Calia a dit…

Hum, on dirait que ce post est écrit pour moi ... (cf mon blog) ...

Je ne sais pas si le bureau est l'endroit numéro un pour faire des rencontres ... en tout cas, c'est mon terrain de jeu favori :-P

Et puis, c'est trop facile : tout le monde vous drague, tout le monde parie sur vous et M. Belles Fesses Craquantes ... c'est beaucoup plus compliqué de résister quand M. Belles Fesses Craquantes craque aussi pour vous ...

Pourquoi résister ? Parce que quand on est une vraie femme d'affaire, il y a une règle d'or :
No Zob at Job !

Ca ne rapporte que des problèmes et ça, même moi, je peux le dire !

Squidd a dit…

@Calia: Merci de ton témoignage "qui sent le vécu". Curieux de savoir si les conséquences évoquées dans l'article se sont appliquées à toi

Un passant a dit…

C'est pas le sexe qu'il faut supprimer, c'est le travail ;-)